Ce qui me fait vibrer? La beauté!

Histoire précédente Histoire suivante

Le Love derrière l’esprit d’entreprise de Edouard Vermeulen

Ce qui me fait vibrer avant tout, c’est la beauté. La beauté me stimule, me fait me sentir vivant. J’y puise mon énergie. Je veux avant tout créer une beauté intemporelle, une mode féminine minimaliste. Chic, mais sophistiquée et résolument contemporaine.

Une même envie, tous les matins, depuis 40 ans.

Mon métier, je le fais d’abord par passion. Parce que j’ai eu la chance de rencontrer la passion professionnelle, la passion de la création, et deux fois par an, de recommencer, de tout reprendre à zéro, de réinventer de nouvelles collections. Je suis très reconnaissant d’avoir cette même envie, tous les matins depuis presque 40 ans, de faire un métier qui me passionne toujours autant et qui me permet d’évoluer. Parce que quand on aime, on ne compte pas, quand on aime, on pardonne. Quand on aime, on oublie ces aléas de gestion et les problèmes de société, les problèmes de crise…

La passion avant tout.

Si je devais donner un conseil aux jeunes en général, c’est d’être avant tout guidé par une passion. Parce que s’il n’y a pas la passion, il est difficile de traverser les embûches. Souvent, la mode est synonyme de futilité. On peut se dire: ‘C’est amusant, j’aimerais bien travailler dans la mode’. Aujourd’hui, ma part de création est de 20 ou 30%. À côté, il y a le management, la presse, le marketing, les finances… La mode, ce n’est pas que choisir entre deux couleurs.

La mode vous propulse toujours vers l’avant.

Très souvent, on dit que le Belge n’est pas fier de lui. Et en effet, je pense qu’on ne peut pas être fier de soi, on peut toujours faire mieux. C’est ce qui me guide. Dans une interview après un défilé dans les années ’50, on a demandé à Chanel: « Que pensez-vous de votre défilé ? ». Elle a répondu « Démodé ». Oui, parce qu’il fait partie du passé. Je dis toujours qu’il faut regarder vers l’avant.

Et la mode, c’est quelque chose qui vous propulse toujours vers l’avant. Peut-être qu’elle nous fait vieillir un peu plus vite, mais c’est très gai de pouvoir analyser le présent, réfléchir sur le futur et se projeter un an en avant, en imaginant ce qui va être porté.

À propos de Edouard Vermeulen

  • Né à Ypres en 1957
  • Diplômé de Saint-Luc, section architecture d’intérieur
  • 1983 : reprend la Maison Natan
  • 1984: présente sa première collection
  • 2000: nommé Fournisseur de la Cour
Un style élégant, intemporel.

Aujourd’hui, nous répondons à un marché, à une demande, à l’ADN de notre maison. Ce qui est peut-être, après 38 ans, la force de notre maison, c’est d’avoir toujours suivi ce fil rouge d’un vêtement féminin élégant, un esprit couture intemporel.

Le vêtement n’est pas indispensable, mais il contribue à l’image d’une personne.

Les entrepreneurs passionnés renforcent l'économie et la société belges.

Ils méritent tous nos éloges. Et notre Love.

Chez Belfius, nous soutenons plus que jamais les entrepreneurs belges.