Le Love derrière l’esprit d’entreprise de Marc Coucke

Je suis quelqu’un d’assez atypique. Je n’ai jamais lu un seul livre de management. Je suis devenu entrepreneur en me jetant dans le bain. Je m’inspire de ce que j’observe autour de moi. C’est pour cela que j’essaie de rester à l’écoute de ce qui se passe dans tous les secteurs.

Oser, sortir des sentiers battus et essayer.

Ma mère disait toujours: ‘Qui aime la rose, aime l’épine’. Une rose sans épines n’est plus une rose. Pour réaliser de grandes choses, il faut être prêt à essayer et à affronter les échecs. Quand on entreprend, rien n’arrive tout seul. Pourtant, le jeu en vaut la chandelle. Pour la beauté de la rose. Parce que plus le risque est grand, plus grande est la satisfaction quand on réussit.

Les problèmes me fascinent énormément, car ils créent des opportunités. On s’intéresse à un secteur, on voit ce qui coince. On commence alors à réfléchir : ‘Est-ce qu’on peut faire la différence?’ et ‘Comment on va pouvoir être utile?’. Et ensuite, si on parvient à surmonter les difficultés, on sait qu’on a fait la différence.

Offrir aux gens de bons moments, c’est ce dont la société a besoin.

J’adore amuser les gens. C’est pour ça que j’investis dans les loisirs, pour offrir de bons moments aux gens. Il n’y a qu’à regarder Pairi Daiza, SnowWorld, la Compagnie des Alpes, et maintenant les terrains de padel. J’ai aussi deux autres grands domaines de prédilection. Le secteur pharmaceutique, bien sûr car c’est notre cœur de métier, et le développement durable. Et un peu d’immobilier, comme tout le monde, les Belges, en tout cas. Mais je trouve cela moins intéressant…

J’aime générer de la valeur ajoutée. En période difficile, en cherchant des solutions ensemble, et en période plus prospère, en essayant de repousser les limites.

Voir les entreprises grandir, ça me booste.

Entreprendre est inscrit dans mon ADN. Rien ne me rend plus heureux que de rassembler autour d’une table un groupe de personnes qui partagent la même vision pour plancher sur des projets ensemble. Aujourd’hui, même en vacances, c’est un réflexe quotidien: je vois des opportunités de business partout (rires). Mon enthousiasme est peut-être en partie inné, mais il vient surtout du fait que j’aime vraiment ce que je fais. Et je trouve ça formidable de pouvoir transmettre cette expérience aux jeunes.

Mon but n’est pas seulement de maximiser les profits, loin de là. Pour l’heure, nous investissons dans 42 entreprises. Nous essayons de les aider à évoluer dans la bonne direction et à choisir la bonne stratégie. Mon dividende, c’est de voir les gens s’amuser et de me sentir dans mon élément comme à Pairi Daiza.

À propos de Marc Coucke

  • Crée la société pharmaceutique Omega Pharma avec un copain d'étude

  • Après l'avoir vendue, il fonde la société d'investissement Alychlo (du nom de ses deux filles)

  • Investit principalement dans trois domaines: le secteur pharmaceutique, les loisirs et le développement durable

Les entrepreneurs passionnés renforcent l'économie et la société belges.

Ils méritent tous nos éloges. Et notre Love.

Chez Belfius, nous soutenons plus que jamais les entrepreneurs belges.

Découvrez
d'autres histoires

Réaliser un rêve, c’est facile. En avoir un est plus difficile.

Être acteur des enjeux de demain, c'est proposer des solutions durables.

Valeurs familiales et ambitions internationales vont de pair.